Espaces d’apprentissage d’adultes ayant obtenu une reconnaissance officielle d’acquis ou de compétences au secondaire

Date du début de la recherche : 2008
Chercheuse principale : Rachel Bélisle
Cochercheuse ou cochercheur : Guylaine Michaud, Sylvain Bourdon, Suzanne Garon
Personnel de recherche : Isabelle Rioux (2008-2012), Nicole Gravel (2009-2010), Steven Thibault (2009-2011), Pascale Chanoux (2008-2009), Pierre-Olivier Babin (2009-2010), Sophie Mailhot (2011-2012), Andréan Tremblay-Girard (2011-2012), Marie-Ève Morin (2011-2012), Kathy Gariépy-Delisle (2012)

Au Québec, la politique gouvernementale d’éducation des adultes et de formation continue (2002) fait de la reconnaissance des acquis et des compétences (RAC) une priorité. Certaines mesures permettent de reconnaître des acquis extrascolaires en formation générale des adultes, d’autres en formation professionnelle. Ainsi, depuis 2002, le Québec connaît une relance dans les services de reconnaissance officielle des acquis et des compétences. Toutefois, on sait encore peu de choses sur les adultes qui parviennent à se faire reconnaître des acquis et des compétences.

Le but de ce projet de recherche est de connaître et comprendre les expériences significatives d’apprentissage, dans différents milieux et espaces de vie, d’adultes ayant obtenu une reconnaissance officielle d’acquis et de compétences au niveau secondaire. Nous portons une attention particulière aux adultes qui, avant d’entreprendre une démarche de reconnaissance, n’avaient aucun diplôme du secondaire. Les résultats de la recherche nous permettront notamment de valoriser les milieux et les actions d’apprentissage qui y ont cours; d’aider les intervenantes et les intervenants en reconnaissance des acquis et des compétences à repérer des apprentissages qui y auraient été faits; de mieux saisir quels sont les effets de la RAC sur l’apprentissage tout au long de la vie (avant, pendant et après le processus de RAC).


Les adultes qui participent à cette étude ont obtenu une reconnaissance d’acquis en formation générale des adultes (FGA) dans la mesure Univers de compétences génériques et en formation professionnelle dans des programmes variés comme le secrétariat, la cuisine ou la production acéricole, en 2007 ou 2008. Nous procédons par études de cas « Région Estrie » documentées par des sources variées, soit de la documentation sur l’offre de service RAC des commissions scolaires et centres de formation, des données administratives tirées des dossiers scolaires, des documents complétés par les adultes pour obtenir une reconnaissance officielle, des entrevues avec ces adultes et avec des intervenantes et intervenants, ainsi que de la documentation accessible sur le Web sur les différents lieux d’apprentissage mentionnés par les adultes lors des entrevues. Nos partenaires sont des centres estriens qui, en 2007 ou 2008, avaient une offre significative de service en reconnaissance des acquis et compétences, soit le Centre Saint-Michel et le Centre 24-Juin de la Commission scolaire de la région de Sherbrooke (CSRS) ; les centres de formation professionnelle de la Commission scolaire des Sommets (CSS) ; le centre d’éducation des adultes et les centres de formation professionnelle de la Commission scolaire des Hauts-Cantons (CSHC). La diffusion des résultats de la recherche est commencée (Rioux et Bélisle, 2012) et s’accentuera en 2013 et 2014. Un mémoire sur le projet est maintenant en ligne (Rioux, 2012). Voir les publications des membres de l’équipe de ce projet.

Source(s) de financement
Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH)
Membres chercheurs impliqués

Publications liées au projet