Des parcours à faire mentir les statistiques.

Notice bibliographique

Bergier, B. (2006). Des parcours à faire mentir les statistiques. Nouvelle revue de l'adaptation et de l'intégration scolaires, 32, 179-186.

Résumé

L'article s'intéresse aux étudiants ou anciens étudiants qui, après avoir redoublé 2 fois (ou plus) entre la maternelle et le bac et/ou avoir été orientés vers l'enseignement professionnel (CAP, BEP...), ont obtenu au minimum un diplôme de second cycle de l'enseignement supérieur en formation initiale. 9 la différence des recherches sur les parcours de réussite ou d'échec (certaines se focalisant sur les exploits d'élèves de milieux populaires, d'autres sur les revers scolaires de jeunes issus de la bourgeoisie), l'inédit consiste ici à interroger des parcours cumulant revers et exploits, relégation et ascension scolaire. Des personnes ayant connu un parcours long atypique, un parcours long classique ou un parcours court, font l'objet d'une enquête par voie de questionnaire et d'entretiens. La recherche permet de repérer les points d'appui sur et contre, de noter l'importance des complicités de l'intérieur et les effets du contexte extérieur dissuadant... permettant à l'élève de construire une trajectoire d'ascension scolaire puis sociale, par laquelle il se révèle à la fois héritier et doué d'une autonomie relative

Membres du CÉRTA impliqués