Programmation

Le CÉRTA est un Centre d’études et de recherches sur les transitions et l’apprentissage reconnu par l’Université de Sherbrooke. Le CÉRTA a pour but l'étude des parcours d’apprentissage tout au long et au large de la vie chez les personnes en situation de vulnérabilité sociale et ce, dans une perspective de justice sociale.

Ainsi, cette approche de l'étude des parcours non seulement sert d’analyseur des contextes et des temporalités d’apprentissage, mais aussi présente une pertinence contextuelle dans la mesure où elle se place dans un monde en profonde transformation où les savoirs occupent une place importante (Bourdon, 2010) et où les grandes institutions, notamment l’école, perdent une partie de leur influence de socialisation. De nouvelles attentes en termes de formation et d’apprentissage chez les jeunes et les adultes se manifestent alors dans plusieurs domaines, contextes (formels, informels, non-formels) et sphères de vie (personnelle, familiale, professionnelle). Du coup, les parcours biographiques sont multiples et complexes (Guillaume, 2009), sortent des cadres traditionnellement linéaires et prévisibles (Bourdon, 2010) et les transitions se multiplient (Beck, 2001). La socialisation emprunte ainsi des logiques d’action souvent contrastées, ce qui est caractéristique de l’individu pluriel (Lahire, 1998).

Les différents projets de recherche qui donnent corps à cette programmation thématique se déclinent sur trois axes.

Axe 1 : Continuités et ruptures dans les parcours d’apprentissage de personnes en situation de vulnérabilité sociale. Cet axe a pour objectif de comprendre la dynamique globale des parcours d’apprentissage de ces personnes à travers la mise en relation de leur situation précise avec leurs expériences antérieures, leurs projets de vie ou les événements concomitants ou précipitants dans leurs sphères de vie.

Axe 2 : Pratiques de soutien aux parcours d’apprentissage. L’objectif poursuivi est d’étudier les pratiques de soutien à l’apprentissage au sens large et de soutenir le développement, en étroite collaboration avec des milieux de pratique ou d’autres ressources présentes dans la communauté, des approches émancipatrices qui tiennent compte des contextes de vie de ces personnes et qui favorisent leur ATLLV.

Axe 3 : Programmation sociale en appui aux parcours d’apprentissage tout au long et au large de la vie. Cet axe a pour objectif d’évaluer l’accès effectif qu’ont les personnes en situation de vulnérabilité sociale aux services et ressources offerts par l’État et ses partenaires ainsi que de contribuer à une ou plusieurs étapes d’élaboration des politiques publiques (mise à l’ordre du jour, recherche d’alternatives, mise en œuvre et évaluation). Il inclut le développement de projets ou programmes d’intervention réalisés avec et pour les personnes en parcours d’apprentissage.

L’ensemble des travaux qui se réalisent dans les trois axes est sous-tendu par quatre principes fédérateurs qui en constituent l’originalité: 1. Une prise en compte des interactions entre les différentes sphères de vie et de leur déploiement tout au long de la vie des personnes en situation de vulnérabilité sociale; 2. Une approche critique où la dimension sociale est indissociable de la complexité des situations individuelles; 3. Un ancrage dans la production de savoirs fondés sur des situations réelles, en contexte; 4. Une visée explicite de retombées sur les pratiques de soutien à l’apprentissage et la programmation sociale à travers les politiques publiques destinées aux personnes en situation de vulnérabilité sociale.